Accueil > Français > Amérique latine et Caraïbes > ARGENTINE - Luciano Benjamín Menéndez a été condamné à perpétuité

Province de Cordoba

ARGENTINE - Luciano Benjamín Menéndez a été condamné à perpétuité

H.I.J.O.S. – Paris

lundi 11 août 2008, mis en ligne par colaborador@s extern@s

Le 24 juillet 2008, la sentence d’un procès très attendu à Cordoba, Argentine, est enfin tombée : Luciano Benjamín Menéndez et plusieurs autres répresseurs sous ses ordres ont été condamnés à des peines allant de 18 ans de prison à la perpétuité. Ils sont coupables de "privation illégitime de la liberté, imposition de tourments et homicide" sur quatre jeunes militants du PRT (Parti Révolutionnaire des Travailleurs) en 1977. L.B. Menéndez a été condamné à la prison à perpétuité dans une prison de droit commun. Depuis 2003 –et après des années d’impunité- il était à nouveau poursuivi pour des cas freinés par la loi de Point Final mais se trouvait aux arrêts domiciliaires. C’est pourquoi un des principaux enjeux du procès de la semaine dernière était de l’envoyer dans une prison de droit commun, dépendante du Service Pénitentiaire de Cordoba.

Cette exigence des organisations de Droits de l’Homme, parmi lesquelles H.I.J.O.S., n’a pas souvent été entendue par la justice, du fait de l’âge « élevé » des condamnés. Mais l’arrêt domiciliaire pour ce type d’assassins, coupables de crimes contre l’humanité, ne peut être envisageable.

Nous voulons partager avec vous ce pas de plus dans notre lutte pour la justice en Argentine.

Un seul bémol, démontré une fois de plus par ce procès : la condamnation a été rendue effective pour quatre militants disparus. Jusqu’à ce jour, les condamnations prononcées dans les autres procès (encore très peu nombreux et extrêmement lents) l’ont été pour un peu plus d’une centaine de disparus. À ce rythme, beaucoup de compañeros ne recevront justice que par le biais de sentences que l’on prononcera pour d’autres…

À réfléchir… quand on sait qu’il y a 30000 disparus en Argentine.

Qui est L.B. Menéndez ?

Chef du puissant Troisième Corps de l’Armée de terre entre 1975 et 1979, Menéndez a été responsable de la répression dans toute la province de Cordoba et dans 9 autres du Nord du pays, ayant commandé des dizaines de camps de concentration de la dictature, dont ‘La Perla’ de Cordoba - un des plus grands CCD du pays- par où sont passées près de 2500 personnes, la plupart toujours disparues.

Menéndez a été libéré par les grâces présidentielles de C. Menem en 1990, une semaine avant l’ouverture d’un procès qu’il aurait dû affronter pour 4 cas d’appropriation de bébés et pour des dizaines de disparitions et assassinats. Sur le plan international, il a été requis par des juges d’Italie et d’Espagne.

Ni oubli, ni pardon, ni réconciliation !

¡Juicio y castigo, ya !

H.I.J.O.S. – Paris
dans la ‘Red Nacional’ (et européenne) de H.I.J.O.S.
hijosparis[AT]hotmail.com

Les opinions exprimées dans les articles et les commentaires sont de la seule responsabilité de leurs auteur-e-s. Elles ne reflètent pas nécessairement celles des rédactions de Dial ou Alterinfos. Tout commentaire injurieux ou insultant sera supprimé sans préavis. AlterInfos est un média pluriel, avec une sensibilité de gauche. Il cherche à se faire l’écho de projets et de luttes émancipatrices. Les commentaires dont la perspective semble aller dans le sens contraire de cet objectif ne seront pas publiés ici, mais ils trouveront sûrement un autre espace pour le faire sur la toile.

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.